Le double vitrage

Le double vitrage, la référence

Le double vitrage consiste à enfermer entre deux verres une lame d’air ou un gaz améliorant l’isolation Déperdition de Chaleurthermique. Il s’agit souvent de l’argon. Les deux verres sont séparés par un intercalaire en aluminium ou en acier. Le double vitrage le plus performant est à isolation thermique renforcée, avec une épaisseur d’au moins 24 mm. Le double vitrage réduit la déperdition de chaleur d’environ 40 % par rapport à un vitrage simple. Il est préconisé pour des pièces situées au sud, à l’est et à l’ouest car il permet de profiter de la chaleur naturelle du soleil.

 

Le double vitrage est devenu la référence en matière d’ouvrants extérieurs dans le neuf. Il remplace également les équipements simple vitrage en rénovation.

baie vitree double vitrage

L’effet de serre dans nos maisons

Qu’il soit simple, double ou triple, le vitrage permet à une pièce d’obtenir un effet de serre. En effet, le rayonnement solaire a une certaine longueur d’onde; il passe aisément par les vitres et seul un faible pourcentage est renvoyé vers l’extérieur. Ensuite, une fois le rayonnement passé, il réchauffe la pièce. La pièce va alors rayonner à son tour, mais avec une longueur d’onde différente. Ce rayonnement aura beaucoup plus de mal à passer au travers du vitrage et la chaleur sera donc « piégée » dans la pièce.

 

Les performances du double vitrage

températures double vitrage

Avec une température de 14,4°C pour la paroi extérieure (de la vitre intérieure…) il n’y a aucun risque de condensation. De plus, les déperditions sont de 36W/m² soit 75% de moins qu’en simple vitrage.

Les performances d’une fenêtre s’exprime avec le Uw, plus il est bas, moins la fenêtre est déperditive. Le Uw prend en compte à la fois les performances de la vitre mais aussi celles des huisseries, c’est donc le critère thermique prépondérant dans le choix d’une fenêtre. Le Ug, souvent communiqué, est uniquement une indication des performances de la vitre seule et ne signifie donc pas grand chose.

Aujourd’hui, une fenêtre de bonne qualité a un Uw = 1,1.

Les différents types de double vitrage

Les architectures

L’architecture la plus courante est le 4/16/4, c’est-à-dire deux vitres de 4 mm séparées par 16 mm d’air au milieu. Cependant, de nombreuses configurations existent comme par exemple 4/12/4, 4/20/4, 6/16/6, etc.

Mieux vaut cependant rester sur le standard. Pourquoi? Parce que les fenêtres sont sujètes à de nombreux transferts thermiques complexes. Ainsi, un vitrage 4/16/4 sera souvent plus performant qu’un vitrage 4/20/4 car au-delà de 18mm, un phénomène de convection apparaît entre les deux vitres, l’air n’est donc plus immobile et les performances thermiques diminuent (en 4/20/4, le Ug est plus faible, mais le Uw est indentique voir supérieur au 4/16/4 classique).

Les traitements

Isoler encore mieux avec du gaz

L’air est un très bon isolant, surtout lorsqu’il est immobile. Cependant, certains gaz sont encore plus performant. C’est le cas par exemple de l’Argon (ou du krypton), qui est aujourd’hui la référence. Les performances ne sont pas radicalement améliorées (5 à 20% sur les performances totales de la vitre chassis inclus), mais le surcoût est très faible.

Si l’argon ou le krypton ont des conductivités thermiques faibles, il existe un moyen pour ne pas du tout avoir de conduction, c’est de faire le vide. C’est pourquoi, cette méthode a été utilisé dans les années 1970/1980, mais a disparu car elle posait des problèmes techniques importants. Les joints notamment, ne supportaient pas la différence de pression et perdaient leur étanchéité. Certaines recherches existent aujourd’hui, mais elles sont coûteuses et posent d’autres problèmes (principalement de condensation).

Les vitrages isolants renforcés (VIR)

Les vitrages isolants renforcés, appelés VIR, ont des performances thermiques plus élevées que les doubles vitrages classiques. Comment? Grâce à une couche d’oxydes métalliques déposée sur une des faces intérieures du double vitrage. Cette couche va permettre de limiter les apports solaires en été (en limitant l’entrée des infrarouges) et les déperditions par rayonnement en hiver, en piégeant là encore les infrarouges. Si le surcoût n’est pas négligeable, le vitrage VIR peut être une bonne solution pour éviter la pose d’une climatisation lorsque la maison est très exposée.

D’autres traitements du vitrage existent, notamment anti-UV (effet miroir), mais ces derniers sont plutôt destinés au secteur tertiaire.

Avantages

  • Performances thermiques et acoustiques intéressantes
  • Conforme à la RT 2012
  • Adaptabilité à chaque projet
  • Compatibilité avec la rénovation
  • Bon rapport qualité/prix

Le double vitrage est plus que jamais d’actualité. Obligatoire dans le neuf, il possède des performances très supérieures au simple vitrage et un rapport qualité/prix plus attractif que le triple vitrage. Les différents traitements possibles permettent également de pouvoir renforcer l’isolation pour des surcoûts limités. Pour se faire une idée du prix du double vitrage. Si vous visez la très haute performance énergétique, vous vous dirigerez peut-être vers le triple vitrage.