Pose en « Rénovation »

 

 

Rénover une fenêtre ou une porte-fenêtre consiste à remplacer les anciens battants par un nouveau produit. Grâce à la technique de nos menuiseries spécialement conçues pour la pose en rénovation, la surface vitrée reste préservée, permettant ainsi un maximum de lumière naturelle à pénétrer dans votre habitat. Par ailleurs, grâce à leurs meilleures performances thermiques, nos profilés de rénovation vous permettent de réaliser des économies d’énergie sensibles. Votre confort et votre tranquillité sont également assurés grâce à leur haute isolation acoustique.

Qu’est ce que la pose d’une fenêtre PVC en rénovation ?

Une pose en rénovation d’une fenêtre en PVC consiste à installer une nouvelle fenêtre (vantaux et dormant) sur votre ancien dormant. La pose en rénovation est idéale dans une ancienne construction. Toutefois pour pouvoir réaliser une pose en rénovation, quelques vérifications s’imposent, scrutez l’ancien dormant : Est-il sain ? Est-il résistant ?

changement-de-fenetres-et-portes-fenetre-pvc--1

  • Si l’ancien bâti est sain => Pose en rénovation sur dormant existant : vous pouvez optez pour la pose en rénovation de votre nouvelle fenêtre (vantaux + bâti) sur votre ancien dormant.
  • Si l’ancien bâti n’est pas sain => Dépose totale de la fenêtre : vous serez contraint de réaliser le remplacement de l’ensemble de l’ouvrage. L’ancien bâti doit être déposé et vous devrez reprendre le mur, ceci provoquera de lourds travaux de maçonnerie.

Par précaution, nous vous recommandons de faire appel à un menuisier pour la pose d’une nouvelle fenêtre. La pose en rénovation sur un ancien dormant est l’alternative la plus facile à mettre en place car elle n’engendre pas de travaux de maçonnerie contrairement à la dépose totale d’une fenêtre. Si l’ancien bâti est en mauvais état, il faudra retirer l’ensemble du dormant et reprendre l’ouverture du mur.

dormant-pvc-renovation                 habillage-3-3          pose-fenetre-pvc-renovation-fenetre-fixe-dthomas-et-pose-d-une-fenetre-pvc-en-renovation-avec-dscf4061-0-on-maison-moderne-design-et-pose-d-une-fenetre-pvc-en-renovation-1600x901px

Pourquoi déposer une fenêtre ?

 

La dépose d’une fenêtre est l’action de démonter la fenêtre avec ou sans son dormant. Ainsi, la fenêtre est retirée et ce démontage permet de poser une nouvelle fenêtre qui est mieux isolée. En remplaçant ses anciennes fenêtres par de nouvelles menuiseries plus performantes, vous améliorez l’isolation thermique et phonique de votre habitat. Vous pouvez par exemple retirer une ancienne fenêtre simple vitrage par un nouvel ouvrant avec double ou triple vitrage.

Déposer une fenêtre permet d’améliorer l’isolation phonique et thermique de son habitat, grâce au double vitrage, ou à un nouveau matériau. Vous réalisez ainsi des économies d’énergie et vous gagnez en confort et en luminosité. Il est également possible de mieux isoler l’encastrement de la fenêtre en insérant des matériaux isolants. Une mauvaise isolation du dormant peut également provoquer des problèmes d’étanchéité.

Il existe deux principales techniques pour déposer une fenêtre : la dépose totale consiste à enlever la fenêtre et son bâti (le dormant et l’ouvrant) et la dépose partielle où seule la fenêtre est démontée. Pour ne pas endommager le support de maçonnerie et faire des dégâts, l’intervention d’un expert de la pose de fenêtres et ouvertures est conseillée.

Voici les principales raisons qui peuvent amener les propriétaires à rénover :

  • Pour remplacer d’anciennes fenêtres en bois abîmées et mal isolées et supprimer les déperditions de chaleur.
  • Pour changer une fenêtre fixe ou à la française par une fenêtre oscillo-battante.
  • Pour remplacer des ouvrants avec simple vitrage par du double ou triple vitrage afin d’arrêter les nuisances sonores.

Pour rénover ou remplacer une fenêtre, il convient de contacter la mairie ou la copropriété d’une résidence pour connaître les éventuelles contraintes d’urbanisme en terme d’esthétique. Le matériau de la fenêtre (alu, bois ou PVC) ainsi que la couleur peuvent être imposés dans certaines villes.

De façon générale, les propriétaires d’une maison ou d’un appartement choisissent de procéder au remplacement d’une fenêtre pour modifier le type d’ouverture et de vitrage : simple, double, double avec isolation phonique ou triple vitrage. La dépose de fenêtre est toutefois compliquée.

 

Dépose partielle ou totale d’une fenêtre ?

 

Que choisir entre une dépose partielle ou totale ? Il existe deux solutions pour remplacer ses fenêtres : la dépose totale avec le retrait de la fenêtre et du dormant existant et la pose d’une fenêtre en rénovation. Selon l’état du dormant, son isolation et son étanchéité, il est donc possible de conserver le cadre de la fenêtre et d’installer la nouvelle fenêtre à l’intérieur. Dans tous les cas, il est possible de garder le volet roulant pour fenêtre après les travaux. Découvrez le guide de la dépose partielle ou totale d’une fenêtre : explications, avantages et inconvénients des techniques de changement des fenêtres.

 

Qu’est-ce que la dépose partielle ?

Appelée aussi dépose de rénovation, la dépose partielle consiste à remplacer uniquement les ouvrantsque l’on vient fixer sur le dormant existant. La dépose partielle consiste à ne pas déposer l’ancien bâtit. La pose d’une fenêtre en rénovation a comme principal avantage de fortement limiter les travaux de maçonnerie et de finitions. Ainsi, si le bois de la menuiserie est encore en bon état, vous pouvez procéder à une dépose partielle et conserver l’ancien dormant sur lequel vous poserez directement la nouvelle fenêtre.

La dépose partielle est aussi moins risquée car des dégradations sont possibles en enlevant le dormant. Il n’y a aucun travaux de maçonnerie pour adapter et rénover le bâti qui supportera la fenêtre et son dormant. De plus, vous ne risquez pas de dégrader les abords de la fenêtre en faisant des travaux de maçonnerie pour retirer le dormant. Ce qui limite les travaux de finitions avec la rénovation des murs avec du placoplatre par exemple. Vous économisez donc sur le matériel et le temps de travail.

Cependant, cette technique possède un inconvénient de poids : vous perdez en luminosité car, c’est mathématique, la nouvelle fenêtre sera légèrement plus petite que l’ancienne. En effet, vous venez fixer un nouveau dormant sur un cadre existant, ce qui baisse la superficie de la surface vitrée. Aussi, la durée de vie d’une fenêtre posée en rénovation dépend de l’état de l’ancien dormant. Si le bois du dormant sur lequel est installée la fenêtre vient à pourrir, toute l’installation peut être compromise : isolation thermique et acoustique, étanchéité du dormant, …

Pour savoir si le dormant et support de vos anciennes fenêtre peuvent être conservés lors des travaux de remplacement des fenêtres, l’avis d’un professionnel peut être requise. Il ne suffit pas de faire un test soi-même en plantant un tournevis dans le bois. En effet, l’essence de bois, la pose initiale, l’état général sont autant de facteurs impactant la décision entre une dépose partielle et totale. Au vu de coût des nouvelles fenêtres, il serait dommage de se priver de l’expertise d’un menuisier par exemple.

 

Qu’est-ce que la dépose totale ?

La dépose totale d’une fenêtre est une technique consistant à faire retirer l’intégralité de la fenêtre existante et son cadre. Toute la vieille menuiserie est alors déposée. La nouvelle fenêtre n’est donc pas posée sur un dormant existant mais sur son propre cadre. La dépose totale est choisie quand les anciens dormants n’offrent plus une étanchéité suffisante pour offrir un confort thermique maximal, mais aussi quand on désire optimiser l’isolation de la fenêtre.

La dépose totale est plus complexe puisqu’elle consiste à retirer les dormants abîmés pour les remplacer. Cela exige d’avoir quelques bonnes connaissances en menuiserie et engendre quelques dégradations. Pour effectuer ces travaux de rénovation, il est nécessaire de s’équiper des bons outils pour démonter une fenêtre et couper les anciennes pattes de fixation : meuleuse, scie sabrée, …

Le principal avantage de la dépose totale est l’esthétisme des travaux et la durée de vie de la nouvelle fenêtre. En effet, il est toujours préférable de venir poser une fenêtre sur une base neuve. En plus d’un meilleur esthétismes, les performances énergétiques et phoniques sont meilleures. Surtout si l’ancien support à déposer est en bois, ce matériau engendre toujours un risque.

Il faut savoir que réaliser la pose d’une fenêtre avec dépose totale de l’ancienne permet également de gagner du temps. Les travaux de démontage mettent un peu plus de temps avec l’enlèvement du dormant mais la fixation du nouveau dormant et la pose de la fenêtre seront d’autant plus rapides. L’aide d’un poseur de fenêtre permet de ne pas endommager la maçonnerie.

 

Choisir entre pose en rénovation et dépose totale

Que choisir entre une dépose partielle et une pose en rénovation ? Comment choisir entre la pose en rénovation ou la dépose totale d’une fenêtre ? Pour faire son choix entre ces styles de pose, la rénovation et la dépose totale, il convient de prendre en compte la menuiserie existante, la nouvelle fenêtre à poser et votre budget. L’état des dormants étant le principal facteur.

Il faut savoir qu’une dépose partielle coûte moins chère qu’une dépose totale car les travaux sont limités. En effet, le poseur de fenêtre n’a pas à effectuer de travaux de maçonnerie pour retirer l’encadrement de l’ancienne fenêtre. La dépose totale coûte donc plus chère. Toutefois, certaines entreprises chiffrent ces travaux à des tarifs sensiblement similaires car la marge est plus importante sur une pose en rénovation. D’où l’importance de toujours comparer les avis et prix des professionnels.

Dans la plupart des cas, la dépose totale est réalisée pour gagner en luminosité. Il existe aujourd’hui des fenêtres à ouvrants cachés qui offrent une surface de vitrages plus importante et un clair de jour identique, que les battants soient ouverts ou fermés. La dépose totale permet aussi de changer de type de menuiserie, afin par exemple d’être plus en adéquation avec l’architecture de la maison et d’en améliorer l’esthétique ou la performance. Les nouveaux dormants étant maintenant moins épais qu’à l’époque.

Si vous souhaitez installer de nouvelles fenêtres en alu par exemple, il est dommage de réaliser la pose sur un ancien bâti en bois. Donc même si le dormant est en bon état, une dépose totale peut être envisagée pour un rendu propre et une plus longue durée de vie.

Pour la technique de pose lors de la rénovation de vos fenêtres, nous vous conseillons d’opter pour une dépose totale de l’ouvrant et du dormant en place. En plus de l’assurance d’une étanchéité et d’une isolation parfaite, cette technique d’installation de fenêtre permet un meilleur esthétisme intérieur comme extérieur. L’architecture de la maison est conservée. Mais pour fixer son choix, il convient de réfléchir à la configuration de votre logement et tous les critères de choix.

 

Comment déposer sa fenêtre murale ?

 

Pour déposer sa fenêtre murale dans le cadre d’un remplacement, vous avez le choix entre la pose en rénovation ou la dépose complète de l’ancienne fenêtre. Ce guide vous explique les différentes étapes pour déposer une ancienne fenêtre avec ses pattes de scellement et son dormant afin de mettre en place une nouvelle ouverture. Avant de commencer les travaux, il faut veiller à bien protéger la pièce avec des bâches et de l’adhésif avant l’intervention.


Étape 1 : dépose de l’ancienne fenêtre

  1. Enlever les anciens battants.
  2. Oter les baguettes du pourtour de la fenêtre.
  3. Découper la pièce d’appui.
  4. Dégager les anciennes pattes de scellement.
  5. Découper les montants du dormant pour les enlever de la traverse haute.

Étape 2 : mise en place de la nouvelle fenêtre

  1. Installer et fixer le nouveau dormant.
  2. Vérifier l’aplomb et le niveau.
  3. Mise en place des panneaux.
  4. Vérifier le bon fonctionnement des battants.
  5. Procéder à un réglage de l’alignement si nécessaire.

Étape 3 : travaux de finition

  1. Calfeutrer l’espace entre le nouveau cadre et la cloison intérieure.
  2. Mise en place des habillages intérieurs.
  3. Calfeutrer à l’extérieur en appliquant un joint d’étanchéité.